Université Cergy Pontoise

"Que sont-ils devenus ? " #2


Actualité du master - Actualité du 07/03/13

Pour poursuivre cette nouvelle chronique, nous avons sollicité Romain Texier, Promotion 2012, aujourd'hui en poste à la Société Générale.

Celui-ci a accepté de se plier au jeu des questions/réponses.

 

Quelle spécialisation aviez vous fait/filière suivie avant d’intégrer le M2DPF ?

J’ai un parcours tout à fait classique d’étudiant en droit : j’ai commencé par une licence en droit privé puis j’ai continué par un master 1 en droit des affaires, complété par un master 2 en droit et contentieux des affaires.

J'ai suivi tout ce cursus à l’université de Paris X Nanterre. J’ai par la suite décidé de présenter ma candidature au Master 2 Droit Pénal Financier de l’université de Cergy, que j'ai intégré en septembre 2011.

 

Dans quelle entreprise et à quel poste avez-vous effectué votre apprentissage ?

J’ai eu la chance d’intégrer le groupe Société Générale, et plus particulièrement le service de Thierry VILLIE (Responsable KYC de la Société Générale, ndlr).

Il s’agit d’un service de conformité spécialisé dans la connaissance client (KYC, Know Your Customer). L’équipe est jeune, dynamique et fait un travail immense pour tenter de lutter, à son échelle, contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

 

Romain, pouvez-vous nous dire comment s’est déroulé cette année de M2 ? Quel souvenir en gardez-vous ? 

Chacun sait que le rythme d’un master en alternance est soutenu, voire même très soutenu. C’est le cas du Master dirigé par Madame Merville, il ne faut pas le cacher. 

Concernant notre promotion, tout le monde s’est accroché et a finalement pu suivre  le rythme normalement.

Le master a le mérite de particulièrement bien former les étudiants, qui ont la chance d’être sélectionnés, ce qui en fait un gage d'excellence. J'ai par ailleurs pu me rendre compte que les professionnels ont une bonne image de cette formation.

Pour la plupart des élèves, les cours dispensés sont en parfaite adéquation avec ce qu’ils font en entreprise, ce qui permet d’adapter la théorie des cours avec la pratique du monde du travail. 

Je me souviens du jour de notre pré-rentrée, en juillet 2011. Madame Merville nous avait alors annoncé que nous sortirions changés de cette expérience. J’ai aujourd’hui, la preuve qu’elle disait vrai. A l’issu de cette formation, nous avons tous gagné en maturité et en assurance !

 

Pouvez-vous nous expliquer comment se passe votre nouvelle vie de diplomé ?

A la fin du Master, j’ai reçu directement une proposition d’embauche de la part de Société Générale. J’ai donc saisi cette grande opportunité. Je n’ai pas eu de période de carence, j’ai enchainé directement sur un contrat à durée déterminé.

 

Félicitations, un CDD dès la fin des études, c'est une chance ! Quel poste occupez-vous aujourd’hui ? 

Comme je le disais, j’ai eu la chance d’être recruté par la Société Générale, à un poste qui me tenait particulièrement à cœur. J’ai intégré le service juridique de la direction générale du groupe qui gère l’ensemble des dossiers contentieux. J’ai donc quitté la conformité pour rejoindre un poste plus juridique.

Ce sont aussi ça la richesse et la force du master : on se destine plutôt vers des postes en conformité, sans pour autant y être cantonné. 

 

Avec l'oeil du nouveau diplomé, expliquez-nous comment vous percevez le M2DPF, et comment il vous semble être perçu.

Je dois bien reconnaître que ce master est un master de qualité et d’excellence, qui forme d’une manière très complète les professionnels de demain.

Lorsque je compare la situation d’autre élève sortant de masters plus "classiques" avec celle des diplomés de M2DPF, je m'aperçois que nous sommes largement préservés. Nous sommes peu ou pas concernés par la crise de l’emploi : en effet, la plupart d'entre nous a trouvé un job dans des services très intéressants.

En ce qui concerne la Société Générale, le master y est très bien reconnu. Aussi bien des professionnels que des ressources humaines, puisque nous apparaissons dans une grille spéciale en terme de rémunération, qui équivaut à un statut salaire de diplomé d’école de commerce.

 

Avec près de 20 mois d'expérience professionnelle derrière vous, comment percevez-vous l’évolution du domaine pénal financier ?

Il s’agit d’un domaine en constante évolution, un domaine qui change énormément en très peu de temps, un environnement dns lequel on aura toujours besoin de jeunes professionnels au fait de l’actualité bancaire et financière.

Un environnement finalement très propice pour la futur du Master 2 Droit Pénal Financier !

 

Et si c’était à refaire… Le referiez-vous ? Si oui comment ?

Sans cette année de Master, je n’aurais pas la chance d’avoir travaillé dans des services réservés, pour la plupart, à des gens de grandes expériences. Ainsi, je ne peux que me rendre compte de la chance que j’ai eu d’intégrer ce Master.

A ce titre, j’aimerai de nouveau remercier Madame Merville pour tout ce qu’elle a pu faire pour nous lors de cette année. Vous comprenez donc que je n’hésiterais pas une seule seconde à retenter l’aventure. Comment ? Probablement de la même manière.

J’ai eu la chance de rencontrer des camarades de promotion avec qui j’ai tissé des liens particulièrement étroits et avec qui naturellement je reste et resterai en contact. N’oublions pas que nous avons, tous ensemble, vécu une grande aventure parsemée de bon et de très bon moments.

 

Avant de vous quitter, quels conseils pourriez-vous donner aux étudiants actuels ? Ou bien encore aux futurs postulants ?

Il est de mon devoir de dire aux étudiants actuels que ce sont eux qui font la réputation de ce master et donc qu’ils doivent, autant qu’ils le peuvent suivre la droite ligne des promotions précédentes. Ils doivent faire preuve de rigueur, professionnalisme, efficacité, compétences juridiques.

C’est dans cet esprit que le Master 2 Droit Pénal Financier a été créé, s'est construit sa réputation, et continuera d’être reconnu et respecté en tant que formation d’excellence.

Quant aux futurs postulants, je ne peux que leur conseiller de se lancer dans cette aventure si enrichissante !

 

 

Nous tenons à remercier Romain qui nous livre ici une vision encore récente mais pertinente du M2DPF. Nous ne pouvons que lui souhaiter un bel avenir !

Rendez-vous très prochainement pour une nouvelle rencontre.


AM2DPF

am2dpf@gmail.com




Actualité du master - Publié le 14/10/17
Remise des diplômes de la promotion 2017
Actualité du master - Publié le 19/05/17
Voyage - Maroc - Rabat